Sensorial Handicap Cooperation

Donner une chance aux enfants sourds et aveugles en Afrique

PROJETS EN COURS

BURKINA FASO
Accès à un enseignement inclusif de qualité pour les enfants atteints de cécité et de surdité

De plus, des équipes composées d’une personne aveugle ou malvoyante accompagnée d’un guide sensibilisent les familles sur l’importance de donner une chance aux enfants atteints de cécité et des maîtres de suivi accompagnent quotidiennement les élèves en transcrivant leurs devoirs et exercices en braille.

Dès que les enfants ont acquis une autonomie suffisante en termes d’orientation-mobilité et d’apprentissage du braille dans des classes transitoires spécialisées, ils sont scolarisés dans des écoles, si possible proches de chez eux, avec des enfants voyants où ils sont encadrés par une équipe d’enseignants spécialisés formés par le projet. Ils y reçoivent une pédagogie adaptée à leur handicap et un suivi ophtalmologique. Certains de ces enfants ont aujourd’hui terminé leur cursus secondaire.

Ce projet se fait également en collaboration avec l’enseignement catholique (SNEC), le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et le Ministère de l’Action sociale.

Par ailleurs, des parrainages permettent de prendre en charge des frais tels que ceux de famille d’accueil, de cantine, de scolarité, d’uniforme, de fournitures scolaires ou de santé. Pour certains enfants, cela se fait en collaboration avec l’ABPAM-Belgique et la Fondation TicTac.

Le projet apporte un appui en  :

 - construisant et équipant des salles de classe et de transcription,

 - mettant à disposition du matériel pédagogique spécifique (papier braille, poinçons, cubarithmes, etc.),

 - formant les enseignants et les encadreurs scolaires à une pédagogie adaptée aux enfants présentant une déficience visuelle.

 

Depuis 2009, Sensorial Handicap Cooperation intervient au Burkina Faso afin de permettre à des enfants atteints de cécité et de surdité d’avoir accès à une scolarisation de qualité et de ne plus être marginalisés.

SHC, au travers de son partenaire local, l’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants (UN-ABPAM), intervient au profit d'enfants présentant une déficience visuelle dans 9 provinces du Burkina Faso. L'association, à travers ses activités, favorise la scolarisation inclusive de ces enfants dans des écoles ordinaires, après une période de scolarisation préparatoire dans des classes transitoires spécialisées.

SHC soutient également le développement d’une école de formation d’enseignants spécialisés dans la prise en charge d’enfants atteints de différents types de handicap (cécité, surdité et handicap mental) afin que l’éducation inclusive devienne une réalité pour tous et partout dans le pays !

Le projet prévoit la construction et l’aménagement de classes pour l'école de formation, le développement de modules de formation spécialisés, l’accompagnement pédagogique, la reconnaissance du centre par le MENA, ... Cette école est gérée par le CEFISE (Centre d’Education et de Formation Intégrée des Sourds et des Entendants) à Ouagadougou.

En outre, le projet entend promouvoir le développement d’ateliers professionnels inclusifs pour malentendants et sourds, le suivi paramédical (audiologique, orthophonique, …) des enfants et jeunes atteints de surdité, ainsi que la sensibilisation des familles, de la population et des autorités de tutelle.

SENEGAL
Promotion d'une éducation inclusive et de qualité pour les enfants atteints de déficience visuelle

SHC intervient depuis 2017 avec son partenaire sénégalais - l’INEFJA (Institut National d’Education et de Formation des Jeunes Aveugles) - dans 4 régions du Sénégal (Thiès, Kaolack, Saint-Louis, Ziguinchor) afin d'améliorer et augmenter l’offre de scolarisation des enfants avec un handicap visuel au Sénégal. SHC soutient l’INEFJA dans la mise en place d’écoles inclusives décentralisées.

Au fur et à mesure du projet, dans chaque région, une classe transitoire et une salle de transcription sont construites et équipées. Par ailleurs, des encadreurs pédagogiques et sociaux sont formés pour pouvoir accompagner de manière optimale les enfants avec un handicap visuel. L’entourage des enfants est impliqué dans son intégration. Un suivi sur le plan médical est mis en place pour pouvoir adapter la pédagogie selon le degré de cécité des enfants. Les autorités compétentes sont impliquées dans ce processus afin de reprendre le modèle mis en place et le développer. Les partenaires de SHC acquièrent les outils de gestion pour pouvoir mener à bien le programme.

Dans les classes de transition, les enfants acquièrent l’autonomie nécessaire pour ensuite rejoindre les enfants voyants dans une classe ordinaire inclusive. Une sensibilisation est également effectuée dans 5 écoles maternelles de Thiès où des professeurs ont été formés pour favoriser l’intégration des enfants aveugles dès leur plus jeune âge.

Ce projet, qui permet à l’INEFJA de jouer sa vraie mission de centre national de ressources, se fait en étroite collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale.

Appui au Centre Verbo-Tonal et expérimentation d'un projet pilote d'appareillage d'enfants atteints de surdité

Au Sénégal, il n’existe pas de centre de référence pour la pédagogie adaptée aux enfants avec un handicap auditif. Ce projet y pallie. Des formations sont données aux enseignants du Centre Verbo-Tonal de Dakar par des experts belges en verbo-tonal et dans les méthodes de communication et de pédagogie favorisant la compréhension orale et écrite des enfants déficients auditifs.

Par ailleurs, grâce à ce projet et avec l’appui d’un audiologue local, une quarantaine d’enfants sont actuellement appareillés et bénéficient d’un suivi audiologique annuel.